Besoin
d'un conseil ?

Du lundi au vendredi
De 09h00 à 12h30
Et de 14h00 à 19h00

05 49 81 83 75 Besoin d'un conseil ?

Quel fauteuil médicalisé est remboursé par la sécu ?

Un fauteuil médicalisé peut être remboursé par la sécurité sociale. Quand il n’est pas pris en charge, il est parfois possible d’obtenir une aide, pour les personnes en situation de handicap.

21/12/2021

Fauteuil releveur Dublin 1 moteur gris éléphant

Fauteuil coquille : un fauteuil médicalisé remboursé

Le fauteuil coquille est un dispositif médical inscrit sur la Liste des Produits et Prestations Remboursées par l’Assurance Maladie. Il dispose d’un code « LPPR » (1202674). Ce fauteuil médicalisé remboursé par la sécurité sociale est destiné aux personnes qui sont dans l’impossibilité de se maintenir en position assise sans soutien.

Les personnes âgées qui ont besoin d’un fauteuil coquille sont généralement dépendantes pour une majorité d’actes de la vie quotidienne. Ce fauteuil médicalisé doté de roulettes permet les transferts avec l’aide d’une tierce personne.

Avec son système spécifique de soutien (qui lui donne l’apparence d’une coquille), il a des accoudoirs, un dossier et un repose jambe. C’est un fauteuil médicalisé électrique si le dossier est inclinable par télécommande. D’autres modèles sont manuels.

Bon à savoir à propos de la prise en charge du fauteuil médicalisé

  • Le fauteuil coquille n’est pas pris en charge par la sécurité sociale si la personne peut se déplacer seule.
  • La prise en charge peut être renouvelée tous les 5 ans sur prescription médicale.
  • La base de remboursement du fauteuil coquille est de 532,54 €.
  • Depuis quelques années, il n’y a plus d’âge minimum ou de pathologies spécifiques pour que ce fauteuil médicalisé soit remboursé.

Important : la prise en charge nécessite un « accord préalable » de l’Assurance-Maladie. Vous complétez un document fourni par le médecin, pour l’envoyer à la CPAM, en y joignant l’ordonnance (délai de 15 jours pour la réponse).

O+ Médical propose la location de fauteuil médicalisé et autres dispositifs médicaux pour une perte de mobilité, définitive ou temporaire. Vous pouvez nous contacter si vous êtes un particulier ou un professionnel.

Un fauteuil releveur est-il remboursé par la sécurité sociale ?

Il n’y a pas de prise en charge d’un fauteuil releveur : il ne possède pas de code LPPR. Contrairement au fauteuil coquille, un fauteuil releveur est utilisé par des personnes autonomes. Elles peuvent avoir besoin d’aide pour se déplacer et éprouver des difficultés à s’asseoir et se relever, mais ne souffrent pas d’un handicap lourd qui les rend totalement dépendantes.

Nombreux sont ceux qui regrettent l’absence de prise en charge de la sécurité sociale d’un fauteuil releveur. C’est une aide particulièrement utile dans la vie quotidienne de personnes âgées en perte d’autonomie.

Néanmoins, un fauteuil releveur peut être plus ou moins remboursé dans certaines situations de handicap, avec la PCH (Prestation de Compensation du Handicap). Pour obtenir des informations, il faut vous adresser à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Cette aide financière couvre de nombreux cas de figure et s’applique à des produits qui ne sont pas sur la LPPR.

De multiples autres équipements sont remboursés par la sécurité sociale en cas de perte de mobilité, comme les cannes de marche et les déambulateurs.

La location de ce matériel médical est également prise en charge par la sécu.

Fauteuil releveur 1 moteur Pico gris

Fauteuil releveur électrique

Element graphique

Le fauteuil à pousser est remboursé par la sécu

Un fauteuil à pousser ressemble beaucoup à un fauteuil coquille, mais c’est un autre type de matériel médical. Il dispose d’un code LPPR différent (9259969).

S’il n’est pas destiné à des patients qui ne peuvent pas tenir assis sans soutien, il dispose lui aussi d’un dossier inclinable, électrique ou manuel. Il est conçu pour être déplacé par une tierce personne, à l’aide d’une barre de poussée.

Ce fauteuil médicalisé est remboursé sans accord préalable de l’assurance-maladie, mais bien entendu, sur prescription médicale. La base de remboursement est de 403,50 €.

Elément graphique

Partager