Besoin
d'un conseil ?

Du lundi au vendredi
De 09h00 à 12h30
Et de 14h00 à 19h00

05 49 81 83 75 Besoin d'un conseil ?

Fuites urinaires pendant la grossesse : comment les éviter ?

Les fuites urinaires pendant la grossesse concerneraient près d’une femme sur deux. Elles peuvent évoluer entre le début et la fin de la grossesse. Nos conseils pour ne pas les laisser gâcher vos journées !

04/04/2022

Pourquoi les femmes enceintes ont-elles des fuites urinaires ?

Une petite toux, un éternuement ou un autre type d’effort provoque des fuites urinaires, assez souvent à partir du 5e ou 6e mois de grossesse. Parmi les nombreux changements qui se produisent dans le corps d’une femme enceinte, il y a des modifications hormonales : elles participent au relâchement musculaire du plancher pelvien.

Le problème de fuite urinaire au cours de la grossesse est accentué par deux principaux facteurs :

  • avoir déjà été enceinte
  • avoir eu des fuites urinaires après un précédent accouchement

Mais d’autres facteurs de risque peuvent être évités :

  • un surpoids ou une prise de poids importante : n’hésitez pas à en parler avec votre médecin ou consulter un nutritionniste pour ajuster votre alimentation ;
  • la constipation : consommez suffisamment de fibres ;
  • les sports et activités qui vous demandent d’utiliser votre force sont déconseillés ;
  • le tabac.

Nos protections urinaires pour les femmes enceintes

Fuites urinaires en début de grossesse : anticipez

En début de grossesse, généralement autour du 2e mois, une future maman peut ressentir une envie fréquente d’uriner. Ces symptômes s’améliorent pour certaines femmes enceintes, avant de réapparaître ou d’empirer : se retenir devient difficile. Normal chez une femme enceinte, ce type d’incontinence peut survenir la nuit.

Que faire contre les fuites urinaires en début de grossesse ?

  • Renforcement musculaire : il est vivement recommandé de les anticiper en pratiquant des exercices de préparation à l’accouchement pour muscler votre périnée ou des exercices de Kegel.
  • Protection : portez des protections urinaires pendant la journée et la nuit.
  • Organisation : conservez toujours une bonne hydratation, mais évitez de trop boire avant d’aller dormir, de partir au travail, etc.

Les fuites urinaires en début de grossesse (et jusqu’à la fin) ne s’accompagnent d’aucun symptôme en temps normal. De plus, vous ne devriez pas avoir de difficultés à uriner, ni une grande soif ou une fatigue importante. Ce sont de possibles signes d’une infection urinaire, auxquels il faut être attentive quand on est enceinte, surtout si l’urine est odorante.

Fuites urinaires en fin de grossesse : adaptez vos protections

La pression exercée par le fœtus et l’excès de poids peuvent entraîner des fuites urinaires en fin de grossesse lors d’un effort physique (incontinence d’effort). Entre le 7e et le 9e mois, elles peuvent être plus importantes/fréquentes. Mais vous pouvez facilement éviter les situations gênantes en portant des protège-slips mieux adaptés.

Les fuites urinaires peuvent être confondues avec la fissure de la poche des eaux, mais dans ce cas, l’écoulement de liquide amniotique est presque permanent. Les fuites urinaires ne sont pas permanentes.

Avoir du sang dans les urines est plus inquiétant, mais pas forcément grave, même pendant la grossesse.

Contre les fuites urinaires post-accouchement

Fuite urinaire post-grossesse : que faire ?

Pendant et après les lochies, ces pertes de sang post accouchement qui peuvent durer quelques semaines, les fuites urinaires sont courantes. Les exercices pour renforcer le plancher pelvien sont efficaces et peuvent être pratiqués pendant plusieurs mois après l’accouchement (rééducation périnéale). Prévoyez des protections ultra-absorbantes et idéalement des culottes spéciales post-partum, pour qu’elles soient plus confortables.

Elément graphique

Partager