Incontinence urinaire et sport : que faire ?

Si vous souffrez d’incontinence urinaire pendant le sport, c’est un problème courant et qui se traite bien de nos jours. Découvrez les causes principales, les sports les plus incriminés et les solutions disponibles.

02/11/2021

Incontinence urinaire et sport

Pourquoi avez-vous des fuites urinaires quand vous faites du sport ?

L’incontinence urinaire pendant le sport concerne surtout les femmes. Des hommes peuvent cependant être touchés par un problème de fuites urinaires, en courant ou lors d’un effort physique.

La plupart du temps, ce sont des personnes qui ont une incontinence urinaire à l’effort. Les fuites sont déclenchées par plusieurs types d’effort physique, en général parce que les muscles du plancher pelvien manquent de tonicité. En cas de pression intra-abdominale, ces muscles ne parviennent plus à fonctionner efficacement.

Il faut néanmoins préciser que les liens entre sport et incontinence urinaire dépendent du type de sport et de l’intensité avec laquelle vous le pratiquez. Autre facteur : l’âge. L’incontinence urinaire d’effort a plutôt tendance à apparaître chez des femmes de 50 ans ou plus, même si elle existe chez des femmes plus jeunes.

Quel sport pouvez-vous faire en cas d’incontinence urinaire ?

Le sport est un facteur de risque d’incontinence urinaire, quand il est pratiqué intensément et a des effets sur les muscles du périnée. La biomécanique des sports à impact et l’incontinence urinaire ont fait l’objet de plusieurs études.

Plusieurs disciplines sportives sont relativement douces avec le périnée, comme la natation et le vélo. Les sports qui font beaucoup travailler les abdominaux et/ou les bras, par exemple l’équitation et le tennis, provoquent plus de pression.

Et les sports à l’impact très élevé sur cette partie du corps sont surtout ceux qui demandent de courir et sauter. Le trampoline vient en tête de liste, avec l’haltérophilie, mais il y a aussi le basket, le volley… ainsi que plusieurs disciplines de cardio-training et course à pied.

Vous n’êtes pas obligé d’arrêter le sport si vous souffrez d’incontinence urinaire :

  • une activité sportive plus douce pourrait être adaptée : moins de sauts, moins de pression sur l’abdomen, moins d’efforts des bras ;
  • il existe des protections d’incontinence fiables ;
  • un médecin peut vous proposer un traitement.

Nos produits de protection contre l'incontinence urinaire d'effort

Quelles solutions pour faire du sport malgré l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire d’effort n’est pas une fatalité. Elle peut se soigner. Les symptômes, donc les fuites urinaires, diminuent nettement avec des exercices de rééducation du périnée. Il faut suivre un programme avec assiduité, généralement pendant plusieurs mois, mais ces exercices offrent des résultats. Vous suivez des séances chez un kiné et il y a souvent des exercices à faire à la maison également.

Et même s’il ne s’agit pas de rééducation après un accouchement, les séances de rééducation du périnée à cause d’une incontinence urinaire, chez un kiné, sont en partie remboursées par la sécurité sociale.

Autres traitements possibles de l’incontinence urinaire à cause du sport ou incontinence d’effort :

  • l’électrostimulation périnéale (pour femmes et hommes)
  • le biofeedback (pour femmes et hommes)
  • des médicaments,
  • un traitement hormonal,
  • les bandelettes sous-urétrales (la chirurgie, en dernier recours).

L’incontinence d’effort se traduit souvent par des fuites urinaires légères et vous pouvez porter deux types de protection : une protection absorbante, comme une serviette Tena Lady, et/ou un slip absorbant.

Les slips absorbants type Tena Silhouette peuvent être utilisés pour sécuriser la protection absorbante, mais avec des niveaux d’absorption plus élevés, ils sont des protections à eux seuls.

Elément graphique

Partager