Les médicaments provoquant l’incontinence urinaire

Vous soupçonnez votre traitement de vous faire uriner un peu trop, de provoquer des envies pressantes ou des fuites en cas d’effort physique ? C’est possible : les médicaments qui font uriner sont légion !

22/11/2021

Médicaments provoquant l'incontinence urinaire

Quand les médicaments font uriner

Toutes sortes de médicaments provoquent de l’incontinence urinaire. Certains entraînent plusieurs types d’incontinence, en plus d’autres troubles urinaires. Quand une incontinence urinaire est due à un médicament, votre médecin peut vous prescrire un traitement différent ou simplement modifier le dosage.

Mais attention, c’est parfois dû à une interaction entre plusieurs médicaments.

De votre côté, cherchez une protection absorbante contre les fuites urinaires. Elles sont nombreuses, pour les femmes, les hommes ou mixtes, et de plus en plus discrètes !

Protections contre les fuites urinaires

Les médicaments favorisent certains types d’incontinence

-L’incontinence d’effort, le fait d’avoir des fuites urinaires quand on éternue, tousse, rit…

Sont essentiellement responsables les anxiolytiques, somnifères, antidépresseurs, antipsychotiques, mais aussi des médicaments contre l’hypertension. De nombreux médicaments agissant sur le système nerveux réduisent les réflexes de continence. L’incontinence arrive même très vite après la prise de certains de ces traitements.

-L’hyperactivité de la vessie, ces envies d’uriner fréquentes et irrépressibles.

Des médicaments provoquent une incontinence par impériosité très forte. C’est le cas du Flanid, mais cet anti-inflammatoire non stéroïdien a été retiré de la vente.

Bien sûr, les diurétiques sont incriminés, mais aussi de nombreux alphabloquants. Les diurétiques ont pour but de faire uriner, mais pas de provoquer de l’incontinence. De très nombreux relaxants musculaires ont cet effet, également. On les appelle myorelaxants. Ils sont par exemple utilisés pour soigner les dorsalgies.

-La rétention d’urine, qui est une cause courante d’incontinence (par regorgement).

La liste des médicaments qui provoquent des fuites urinaires est longue. Plus longue encore est celle des médicaments connus pour favoriser la rétention d’urine. C’est le cas de très nombreux antidépresseurs (Deroxat, Prozac, Zoloft…) et de multiples substances actives utilisées comme anesthésiants, mais aussi des anesthésiques locaux pour les fortes douleurs (comme Ropivacaïne).

Citons en outre :

  • les anticholinergiques, famille de médicaments contre différents problèmes (et qui ne sont pas sans danger pour les personnes âgées), comme l’antispasmodique Librax.
  • des médicaments contre la maladie de Parkinson,
  • bon nombre de neuroleptiques et antipsychotiques.

Produits à utiliser en cas d'incontinence urinaire

Médicaments contre l’hypertension qui font uriner

Les diurétiques sont parfois prescrits en complément, mais des médicaments contre l’hypertension eux-mêmes peuvent avoir cet effet indésirable. Les antihypertenseurs les plus susceptibles de provoquer de l’incontinence urinaire sont surtout les alphabloquants ou « antagonistes alpha adrénergiques ». Exemple : le Zoxan.

Comme leur nom l’indique, ils bloquent les (récepteurs) alpha, qui jouent un rôle dans la contraction de la vessie. Avec ces récepteurs dilatés, la vessie est moins résistante. C’est hélas un effet secondaire très courant des alphabloquants.

Phénomène similaire avec les vasodilatateurs appelés inhibiteurs des canaux calciques, pour les problèmes cardiaques, et parfois l’hypertension. Ils empêchent les muscles de la vessie de bien se contracter.

Autres principaux médicaments qui provoquent l’incontinence

  • Les traitements hormonaux de substitution (THM) : les œstrogènes prescrits à certaines femmes lors de la ménopause, quand les troubles sont très gênants, ont tendance à favoriser l’incontinence urinaire.
  • De nombreux antihistaminiques (contre les allergies).
  • Des médicaments de chimiothérapie provoquent des fuites urinaires.
  • Des antiépileptiques, comme Gabapentine.
  • Certains bêtabloquants.
Elément graphique

Partager