Besoin
d'un conseil ?

Du lundi au vendredi
De 09h00 à 12h30
Et de 14h00 à 19h00

05 49 81 83 75 Besoin d'un conseil ?

Qu’est-ce que le syndrome du paillasson ?

Comme son nom l’indique, c’est sur le paillasson que ce phénomène se produit le plus souvent : une forte envie d’uriner en rentrant chez soi. Une envie bien réelle, mais qui relève d’un réflexe particulier.

02/12/2021

Syndrome du paillasson

Syndrome du paillasson : de quoi s’agit-il ?

L’expression « syndrome du paillasson » décrit une difficulté ou impossibilité de se retenir d’uriner quand on rentre à la maison. Également appelé « syndrome de la clé dans la serrure », il se produit à des moments précis, comme celui où vous déverrouillez la porte de chez vous, lorsque vous posez les pieds sur le paillasson ou quand vous montez les escaliers, si vous habitez en immeuble.

La plupart du temps, vous n’aviez pas ressenti le besoin d’uriner. Soudain, arriver à la maison déclenche une envie quasiment irrépressible.

Le syndrome du paillasson peut entraîner des fuites urinaires, mais n’est pas de l’incontinence.

Comment expliquer le syndrome du paillasson ?

Le syndrome du paillasson est un véritable besoin urgent d’uriner, mais c’est un réflexe physique qui dépend d’un signal (appelé stimulus) déclenchant l’envie de faire pipi. Il s’agit d’un événement, comme tourner la clé dans la serrure, que votre cerveau a associé à l’envie d’uriner (malgré vous).

Scientifiquement connu depuis longtemps, ce phénomène dit de « réflexe conditionnel » a été initialement étudié par le célèbre médecin Ivan Pavlov. Il suffit d’une fois pour que le phénomène apparaisse. Un jour, vous avez très envie d’aller aux toilettes en rentrant chez vous, au point que quelques gouttes d’urine s’échappent, ou presque. Vous êtes alors en train de chercher vos clés, par exemple. Votre cerveau fait une association entre la recherche des clés et l’envie pressante d’uriner.

Avec le syndrome du paillasson :

  • la vessie n’est pas pleine,
  • si votre cerveau n’avait pas reçu le signal, vous n’auriez pas envie d’aller aux toilettes.

Protégez-vous contre les fuites urinaires

Urgenturie ou fausse envie de faire pipi ?

Le syndrome du paillasson n’est pas une fausse envie de faire pipi, mais le résultat de mauvais messages circulant entre votre cerveau et votre organisme.

Cependant, il s’apparente à un problème d’incontinence par urgenturie. L’urgenturie a une variété de causes, parfois difficiles à déterminer, de l’infection urinaire à l’hyperactivité de la vessie.

Sans oublier l’hypertrophie de la prostate : ce problème qui touche certains hommes après 60 ans est fréquemment responsable de ce type d’incontinence. Les fuites urinaires chez un homme de 30 ans sont plus rares, mais possibles. Elles sont fréquemment causées par une vessie hyperactive.

Vous devriez consulter un médecin si vous rencontrez d’autres symptômes, notamment des envies pressantes plusieurs fois par jour et/ou la nuit. Notez que les fuites urinaires ne sont pas systématiques avec une vessie hyperactive.

Il faut aussi distinguer ce problème de l’incontinence par regorgement, qui correspond à une définition différente : des fuites urinaires, à cause d’une vessie qui n’est jamais totalement vidée. Cela s’accompagne souvent de difficultés à uriner.

Comment se retenir de faire pipi avec le syndrome du paillasson ?

Le syndrome de la clé dans la serrure donne vraiment l’impression qu’il est impossible de se retenir d’uriner. Hommes et femmes peuvent être touchés par ce problème qui pousse à se précipiter aux toilettes. Or, il est plutôt recommandé de tenter de se calmer.

Progressivement, entre le moment où l’envie se déclenche et celui où vous arrivez aux toilettes, le temps s’allonge et vous pouvez vous rendre compte que vous arrivez à vous contrôler. Certaines personnes parviennent à faire autre chose avant d’aller faire pipi, comme la cuisine ou un peu de ménage.

Si vous avez le syndrome du paillasson, aller aux toilettes avant de quitter votre lieu de travail pourrait aussi vous aider.

Elément graphique

Partager